Mikaël CAVALIER – Naturopathe à montluel

 Parcours et formation

L’aide à la personne suscite depuis toujours un grand intérêt pour moi.

Pompier volontaire, travailleur en milieu hospitalier, formateur en sécurité, sauvetage et secourisme aérien : autant d’expériences qui m’ont naturellement conduit à recentrer mon parcours autour du bien-être.

Ma rencontre avec la naturopathie est aussi liée à une expérience personnelle. En effet, j’ai découvert cette pratique naturelle et alternative en consultant moi-même un naturopathe. Cet accompagnement fut bénéfique sur le plan de mon bien-être général. Mais il fut également une révélation sur la suite à donner à mon parcours professionnel.

Formé en naturopathie depuis 2019 chez EURONATURE LYON, je suis diplômé et certifié par la FENA, Fédération Française des Ecoles de Naturopathie. je suis également membre de l’OMNES, Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Éducation Sanitaire.

Je me suis également formé aux techniques professionnelles de massage et reste attentif aux différentes disciplines et méthodes qui me permettront de développer mes connaissances et mon savoir-faire.

J’ai installé mon cabinet de naturopathie à Montluel dans l’Ain (à proximité de Lyon, Rhône et de Bourgoin-Jallieu, Isère).

Au travers de mon accompagnement, je souhaite vous faire bénéficier de techniques dites naturelles pour mieux prendre soin de vous.

portrait-mikael-cavalier-naturopathe-montluel-ain-lyon
photo-4-naturopathe-mikael-cavalier-montluel-ain-lyon

CHARTE DE DéONTOLOGIE

Être naturopathe, c’est engager une relation de confiance.

EXTRAITS DU CODE DE DÉONTOLOGIE DU « PRATICIEN DE SANTÉ-NATUROPATHE »

Article 1 : Les dispositions du présent code s’imposent à tout praticien de santé-naturopathe inscrit au Registre des Naturopathes de France. Le non-respect de ces dispositions expose le praticien à l’exclusion du registre national des professionnels.

TITRE 1 : DEVOIRS GÉNÉRAUX

Article 2 : le praticien de santé-naturopathe s’impose comme devoir essentiel la protection de la vie, de toute personne humaine et de son environnement.

Article 3 : Le praticien de santé-naturopathe a pour vocation de se mettre au service de la personne humaine par l’enseignement des lois de la vie, de permettre à tous ceux qui le souhaitent, sans discrimination de condition sociale, de nationalité, de religion, de race, de sexe ou de réputation, d’acquérir le meilleur niveau de santé possible.

Article 4 : Sauf circonstances exceptionnelles ou cas de force majeure, le praticien de santé-naturopathe se doit de porter secours et assistance, dans la mesure de ses compétences, à toute personne en détresse faisant appel à lui, si d’autres soins médicaux ne peuvent pas lui être assurés.

Article 5 : Le secret professionnel institué dans l’intérêt des clients est de rigueur et s’impose au praticien de santé-naturopathe. Il comprend tout ce qui a été porté à sa connaissance dans l’exercice de ses fonctions.

Article 11 : Le praticien de santé-naturopathe se doit d’exercer sa profession dans les meilleures conditions afin de ne pas compromettre la qualité de ses conseils et de ses soins.

TITRE II : DEVOIRS DU PRATICIEN DE SANTÉ NATUROPATHE ENVERS SES CLIENTS

Article 17 : Le praticien de santé-naturopathe, dès l’instant où il a accepté de remplir sa mission d’éducateur et de biothérapeute, se doit d’assurer à ses clients tous les soins en son pouvoir et dans les limites de ses compétences, personnellement ou avec l’aide de tiers qualifiés.

Article 19 : Le praticien de santé-naturopathe doit établir son bilan de santé et de vitalité avec le soin et le temps nécessaires et, s’il le juge, en faisant appel à d’autres praticiens en vue de compléter ce bilan par les analyses biologiques, tests divers, et autres méthodes scientifiques appropriées.

Article 20 : Il se doit d’établir un dialogue avec le client et lui fournir les informations sur son bilan de santé. Il doit formuler ou énoncer ses conseils et prescriptions de façon claire et précise afin d’assurer au patient la meilleure compréhension possible.

Article 21 : Le praticien de santé-naturopathe doit ensuite établir un programme de redressement du terrain qu’il a situé par un travail d’éducation en montrant les avantages indiscutables de la pratique d’une vie saine à tous les niveaux d’existence. Il fera en sorte d’informer son client des propriétés et de la valeur des prescriptions diététiques et biothérapiques qui lui sont proposées.

Article 22 : Le praticien de santé-naturopathe sera très attentif à la qualité et à l’efficacité des soins d’hygiène vitale et de biothérapie qu’il conseillera sans négliger son soutien moral envers son consultant.

Article 23 : En cas d’épidémie, le praticien de santé-naturopathe se référera aux dispositions des lois sanitaires en vigueur.

Article 24 : Le praticien de santé-naturopathe n’interviendra en aucun cas en lieu et place du médecin pour ce qui concerne toute pathologie lourde ou lésionnelle.

Article 25 : Quelles que soient les circonstances, le praticien de santé-naturopathe ne doit en aucun cas intervenir dans le cadre de l’interruption de grossesse.

Article 26 : Tout acte chirurgical quel qu’il soit est strictement interdit au praticien de santé-naturopathe.

Article 27 : Le praticien de santé-naturopathe ne devra pas profiter de sa situation pour se rendre coupable d’actes répréhensibles ou immoraux avec un consultant ou une consultante.

Article 28 : Le praticien de santé-naturopathe ne doit pas s’immiscer dans les affaires de famille de ses patients.

Article 30 : Le praticien de santé-naturopathe fixera ses honoraires avec tact et mesure. Il reste libre d’offrir ses consultations gratuites quand sa conscience le lui commande.

Article 31 : L’activité professionnelle du naturopathe doit être orientée exclusivement vers l’intérêt du consultant. Le praticien de santé s’attachera à respecter les principes suivants :

– Faire un travail d’éducation pour la santé dans un but essentiel de prévention.

– Ne jamais nuire dans les soins naturels qu’il conseille

– Ne jamais contrarier les crises d’auto-défense qui visent à purifier l’organisme et à l’aider dans ce processus de guérison.

TITRE IV : DEVOIRS DU PRATICIEN DE SANTÉ-NATUROPATHE ENVERS LES MEMBRES DES AUTRES PROFESSIONS MÉDICALES

Article 36 : Dans leurs rapports professionnels avec les membres des autres professions médicales, les praticiens de santé doivent manifester des sentiments de cordiale collaboration, sans que pour autant l’indépendance professionnelle de chacun en soit aliénée.

CONCLUSION : Les articles du présent Code de Déontologie sont modifiables et appelés à être complétés et améliorés d’une part suivant l’évolution de la situation professionnelle des praticiens de santé-naturopathes exerçant en France et d’autre part suivant la future législation européenne.

Consultations sur RDV :

Du lundi au vendredi : 9:00 – 19:00
Samedi : 9:00 – 12:00

Cabinet :

62 avenue de la Gare

01120 Montluel

   07.56.90.30.10

Retrouvons-nous sur :